shopping social

Social Shopping : Guide du commerce sur les réseaux sociaux

Blog
Table des matières

Le commerce en ligne évolue à une vitesse impressionnante et touche désormais tous les secteurs d’activité grâce à sa portée mondiale. Les réseaux sociaux et l’apparition de formats “Live” notamment jouent un rôle de plus en plus central dans cette transformation. Le Social Shopping, ou l’art de fusionner habilement les réseaux sociaux et le commerce électronique, a pris de l’ampleur pour offrir une expérience d’achat unique et interactive aux consommateurs. 

33% des internautes ont découvert de nouveaux produits grâce aux réseaux sociaux en et 60% des consommateurs en ligne avaient déjà effectué un achat par ce biais en 2020 (Nielsen) ? Les marques qui ont intégré avec succès le Social Shopping ont enregistré une augmentation moyenne de 30% de leurs ventes en ligne. Le commerce social offre une opportunité exceptionnelle de renforcer l’engagement de vos clients, mais aussi d’augmenter vos ventes et la notoriété de votre marque. 

Plonger avec nous dans l’univers du Social Shopping, dont nous allons vous expliquer le fonctionnement, ses avantages et les techniques à mettre en place pour réaliser des campagnes de vente performantes sur vos réseaux sociaux.  

Les particularités du Social Shopping 

Qu’est-ce que le Social Shopping ? 

Le Social Shopping est une pratique qui consiste à utiliser les réseaux sociaux pour faciliter le processus d’achat en ligne. Cette interconnexion entre réseaux et e-commerce permet aux consommateurs de découvrir, partager et acheter des produits ou des services directement à partir de plateformes de réseaux sociaux comme Facebook, Instagram, Pinterest, TikTok ou d’autres. 

Le Social Shopping réinvente l’expérience d’achat en intégrant le processus d’achat dans les réseaux sociaux, créant ainsi une expérience d’achat plus interactive, engageante et fluide pour les consommateurs. Il permet aux entreprises de tirer parti de leur communauté, de la portée et de l’influence des réseaux sociaux pour accroître leurs ventes et renforcer leur présence en ligne. 

Comment fonctionne le Social Shopping ? 

Le principe du Social Shopping est d’intégrer des fonctionnalités de commerce électronique dans les plateformes de réseaux sociaux, ce qui permet aux utilisateurs de découvrir, d’explorer et d’acheter des produits directement à partir de leur flux social.  

Quels sont les intérêts et possibilités liés au commerce sur les réseaux sociaux ?  

  • La découverte de produits ou services présentés sous forme de publications, de photos statiques, de vidéos ou de publicités. 
  • L’intégration de fonctionnalités d’achat de commerce électronique spécifiques sur les plateformes de réseaux sociaux pour créer des boutiques en ligne.  
  • L’achat direct en cliquant sur un bouton “Acheter maintenant” ou un lien d’achat présent dans la publication, qui redirigent les acheteurs vers une page de vente produit où ils peuvent finaliser leur achat. 
  • Le partage sur les réseaux des achats réalisés, des avis sur les produits ou de l’expérience d’achat avec ses amis et ses abonnés sur les réseaux sociaux, créant ainsi une dynamique de bouche-à-oreille numérique. 
  • L’interaction avec la marque via les commentaires, les messages privés et les réponses aux questions, permettant une relation plus étroite entre la marque et les consommateurs. 
  • La personnalisation et les recommandations issues des algorithmes des réseaux sociaux, capables d’analyser le comportement des utilisateurs et leur montrer des produits recommandés en fonction de leurs préférences, de leurs interactions passées et de leurs connexions sociales. 
  • L’analyse des performances de campagnes de Social Shopping à l’aide d’outils d’analyse intégrés, afin d’ajuster votre stratégie de marketing en temps réel. 

En résumé, le Social Shopping simplifie le processus d’achat en permettant aux utilisateurs de faire des achats sans quitter leurs plateformes de réseaux sociaux préférées. Cela crée une expérience d’achat plus fluide et interactive tout en renforçant la présence en ligne des entreprises et en stimulant leurs ventes. 

Quelle est la différence entre le Social Shopping et le Social Selling ? 

La principale différence entre Social Shopping et Social Selling réside dans l’objectif et l’approche. Le Social Shopping se concentre sur la facilitation directe des achats via les médias sociaux, tandis que le Social Selling se concentre sur l’utilisation des médias sociaux pour établir des relations de vente et créer des opportunités de vente. 

En résumé, le Social Shopping est axé sur les achats, tandis que le Social Selling est axé sur la création de relations de vente. Ces deux concepts profitent de la présence en ligne et de l’engagement sur les réseaux sociaux pour atteindre leurs objectifs respectifs. 

2. Les Avantages du Social Shopping  

Parmi les nombreux avantages du Social Shopping, nous allons nous concentrer sur ses trois atouts majeurs, que nous aborderons plus en détail et illustrerons à travers des chiffres clés et des exemples de mise en place :  

  • l’accroissement de la visibilité et notoriété de la marque, 
  • l’amélioration de l’engagement des clients, 
  • et l’augmentation des ventes et du chiffre d’affaires. 

mark zuckerberg

Expansion de la notoriété de la marque 

Comment le Social Shopping contribue à la visibilité de la marque 

  • Une visibilité renforcée grâce à une présentation des produits de manière visuelle et créative, ce qui attire l’attention des utilisateurs. Selon HubSpot, les publications avec des images reçoivent 94% de plus de vues que celles sans images. 
  • Une amélioration de la notoriété de la marque puisque le Social Shopping permet aux entreprises de montrer leur côté humain, de raconter leur histoire et de se connecter émotionnellement avec les clients. Selon Forbes, 62% des millen. nials sont plus fidèles aux marques qui engagent activement avec eux sur les médias sociaux. 
  • Une exposition importante des produits à un public plus large grâce à la viralité et au partage social. Selon une étude de Sprout Social, 58% des consommateurs suivent des marques sur les médias sociaux pour découvrir de nouveaux produits. Sephora diffuse sur Pinterest des contenus inspirants lié aux tendances de beauté et aux produits qu’ils vendent. Les utilisateurs peuvent cliquer sur les épingles pour obtenir plus d’informations et acheter les produits. 
  • Un engagement accru dû aux publications de produits interactives et aux campagnes de Social Shopping, qui génèrent souvent un niveau élevé d’engagement des utilisateurs, y compris des likes, des commentaires et des partages. Selon Hootsuite, le taux d’engagement moyen sur Instagram est de 1,22%, ce qui est considéré comme élevé pour les marques. 
  • Une création de communauté de clients fidèles qui interagit régulièrement avec la marque. Selon une enquête de Facebook, 61% des personnes interrogées déclarent que les interactions positives avec une marque sur les médias sociaux les incitent à acheter davantage auprès de cette marque. 
  • Un élargissement de la portée organique procurée par les interactions positives et les partages qui peuvent amplifier la portée des publications de la marque. Selon Sprout Social, le partage social est l’une des principales raisons pour lesquelles les gens suivent des marques sur les médias sociaux. 
  • Un effet de bouche-à-oreille numérique entraînant des recommandations à ses amis et abonnés, ce qui renforce la notoriété de la marque. Selon Nielsen, 83% ou 92% des consommateurs font confiance aux recommandations de leurs amis et de leur famille. 
principales sources d'information privilégiées sur les réseaux sociaux par génération
Principales sources d’information privilégiées sur les réseaux sociaux par génération

Ces avantages du Social Shopping démontrent comment il peut contribuer de manière significative à l’expansion de la notoriété de la marque en créant une présence en ligne engageante, en encourageant le partage social et en suscitant l’intérêt des clients. 

Amélioration de l’engagement des clients 

Tel que vu précédemment, l’impact de la communauté peut être un véritable levier pour engager de nouveaux prospects et réactiver ses clients. Votre objectif consiste à créer et entretenir un lien affinitaire avec votre audience pour l’inciter à s’engager, sous différents angles. 

  • Les avis et recommandations sociales d’autres utilisateurs, ce qui renforce la confiance. Selon une étude de BrightLocal, 87% des consommateurs lisent les avis en ligne pour décider d’un achat. Nordstrom intègre des avis et des recommandations de produits de clients sur leur site web. Les clients peuvent voir ce que d’autres personnes ont acheté et recommandé, ce qui renforce la confiance et l’engagement. 
  • Le partage social des achats réalisés et de son expérience client sur les réseaux sociaux, créant ainsi une communauté d’adeptes engagée. ASOS publie régulièrement des photos de vêtements portés par des influenceurs et des mannequins sur Instagram, avec des liens d’achat directs. Cette société encourage également les clients à partager leurs propres photos de tenues avec le hashtag #AsSeenOnMe. 
  • La personnalisation basée sur le comportement : Les algorithmes des médias sociaux personnisent le contenu et les produits affichés en fonction du comportement de l’utilisateur, augmentant ainsi les chances de conversion. Selon Evergage, 88% des spécialistes du marketing ont constaté une amélioration de leurs résultats grâce à la personnalisation. 
  • La création de contenu généré par l’utilisateur (UGC) : les clients peuvent créer leur propre contenu lié aux produits, comme des photos de leurs achats, ce qui augmente l’engagement et la visibilité de la marque. Selon Bazaarvoice, 64% des consommateurs sont plus enclins à acheter un produit après avoir vu une photo d’un autre client. 
  • Le contenu interactif, tel que des sondages, des quiz ou des vidéos en direct, favorisent l’engagement des clients. Selon un rapport de Sprout Social, 91% des consommateurs préfèrent les marques qui fournissent un contenu interactif. 
  • L’interaction directe avec les produits à travers des photos, des vidéos et des commentaires. Selon une enquête de Shopify, 75% des acheteurs en ligne déclarent qu’une description visuelle détaillée influence leur décision d’achat. 
  • Les retours en temps réel des marques suite aux questions posées par leurs clients, ce qui améliore l’expérience d’achat et renforce l’engagement. Selon un rapport de HubSpot, 90% des clients considèrent une réponse immédiate comme importante lorsqu’ils ont une question. 
  • Les concours et jeux stimulent toujours l’engagement. Selon une étude de Tailwind, les concours Instagram génèrent en moyenne 64 fois plus de commentaires par publication que les publications normales. 

Ces avantages du Social Shopping illustrent comment il peut améliorer l’engagement des clients en créant des expériences d’achat interactives, en renforçant la confiance, en encourageant le partage social et en personnalisant l’expérience d’achat. 

Augmentation des ventes et du chiffre d’affaires 

Un taux d’engagement élevé et une plus grande communauté influent indéniablement vos ventes. Quels sont les éléments qui impactent vos ventes dans le cadre du Social Shopping ? 

  • L’amélioration des conversions grâce à un parcours d’achat plus court et plus fluide, car les utilisateurs peuvent acheter directement à partir des réseaux sociaux sans quitter la plateforme. Cela réduit les étapes qui pourraient décourager les clients potentiels. Nike et Zara permettent à leurs clients d’acheter des produits directement à partir d’Instagram, sur lequel il présente de nouvelles collections et encourager les interactions des clients. 
  • Le partage social et la viralité lorsque les clients partagent leurs achats sur les médias sociaux, cela peut entraîner des ventes supplémentaires grâce au bouche-à-oreille numérique. LuLaRoe, marque de mode pour femmes a bâti une base de consultants indépendants qui créent des groupes Facebook privés où ils présentent les collections, organisent des ventes en direct et interagissent avec les clients. 
  • Un ciblage précis des publicités et des publications de produits, ce qui signifie que les annonces sont présentées à un public pertinent, pouvant générer un taux de conversion 2,07 fois plus élevé que les annonces non ciblées, selon Facebook. 
  • L’augmentation des ventes incitatives liées aux recommandations de produits et aux fonctionnalités de personnalisation basées sur le comportement incitent les clients à acheter des articles supplémentaires. Selon une enquête Adobe, 40% des consommateurs sont plus enclins à acheter un produit recommandé basé sur leurs préférences. 
  • Les remises et promotions, proposées sur les réseaux par les marques suivies, sont plébiscitées par 59 % des personnes suivant des profils de marque, d’après Capterra. 
  • La réduction du taux d’abandon de panier dû à un processus d’achat simplifié. Selon Statista, le taux d’abandon de panier moyen pour les sites de commerce électronique est d’environ 70%, mais les achats sur les médias sociaux peuvent contribuer à le réduire. 
  • Fidélisation de la clientèle : Les expériences d’achat positives sur les médias sociaux contribuent à la fidélisation des clients. Selon une étude de Harvard Business Review, une augmentation de 5% du taux de fidélisation des clients peut augmenter les bénéfices de 25% à 95%. 
  • L’amélioration du retour sur investissement (ROI) : Les entreprises peuvent mesurer plus précisément l’impact de leurs campagnes de Social Shopping, ce qui leur permet d’allouer leur budget publicitaire de manière plus efficace. Selon Statista, le retour sur investissement médian pour les campagnes publicitaires sur les médias sociaux est d’environ 150%. 

Ces avantages du Social Shopping démontrent comment il peut contribuer de manière significative à l’augmentation des ventes et du chiffre d’affaires pour les entreprises qui l’utilisent efficacement. Les statistiques sont basées sur des études et des recherches publiées, et elles illustrent l’impact positif que le Social Shopping peut avoir sur les performances commerciales. 

De nombreuses marques comme Zara, Sephora ou it Works ! ont réussi à utiliser le Social Selling comme un pilier clé de leur modèle commercial, en s’appuyant sur les réseaux sociaux pour interagir avec leur public, promouvoir leurs produits et conclure des ventes. Elles démontrent comment le pouvoir des médias sociaux peut être exploité pour développer une entreprise et établir des relations avec les clients. 

3. Le funnel de conversion du Social Shopping 

Afin de créer un funnel de vente propice à la conversion en Social Shopping, chaque étape du customer journey doit être finement réalisée pour maximiser son efficacité, tout au long de l’expérience d’achat de votre prospect ou client. 

Quelles sont les conditions de succès pour réussir votre stratégie de Social Selling ? 

Phase Notoriété : un ciblage précis 

La première étape vise à bien cerner et comprendre votre public cible :  

  • Qui sont-ils ?  
  • Quelles sont leurs préférences, leurs besoins et leurs comportements d’achat ?  

Mieux vous connaissez votre cible, mieux vous pourrez la segmenter selon des critères précis pour créer vos campagnes publicitaires ou vos posts sur les réseaux sociaux. 

Plus vous comprenez votre audience, plus vous pourrez personnaliser votre entonnoir de conversion pour répondre à ses attentes, en utilisant le format le plus adapté, sur le réseau le plus pertinent, avec le message le plus efficace. 

Les réseaux sociaux, tels que Facebook, Twitter, Instagram, Snapchat ou encore LinkedIn offrent des possibilités de ciblage très efficaces. Votre ciblage publicitaire peut être basé sur le profil démographique, des critères géographiques, des centres d’intérêts, etc.  

Par ailleurs, grâce à l’audience similaire sur Facebook et Instagram, vous pouvez cibler des internautes qui ne vous connaissent pas encore, mais qui partagent de multiples points communs avec votre communauté existante. 

Vous pourrez ensuite opter pour les plateformes de réseaux sociaux les plus appropriées. Chaque plateforme a ses propres caractéristiques et avantages. Par exemple, Instagram est axée sur le visuel, tandis que LinkedIn mise plus sur le professionnel. Choisissez les plateformes qui correspondent le mieux à votre marque, à vos produits et fréquentées par votre cible visée. 

  • 33% des personnes interrogées ont découvert une marque ou un produit grâce à un article qu’ils ont lu sur les réseaux sociaux  
  • 22% des clients ont découvert une nouvelle marque grâce à une vidéo en ligne 
  • Assurez-vous que vos profils sociaux sont complets, professionnels et reflètent l’identité de votre marque. Insérez des images de profil et de couverture de haute qualité, ainsi que des informations précises sur votre entreprise et vos produits. 
  • Le saviez-vous ?
  • Pour la plupart des consommateurs, la phase de recherche d’informations sur une marque ou un produit s’effectue sur différents sites et axes, selon une étude Wildfire Interactive :  
  • 40% utilisent un moteur de recherche  
  • 37% se tournent vers les réseaux sociaux  
  • 33% consultent directement sur le site de la marque  
  • 28% se rendent sur un site d’évaluations client  
  • 16% visionnent les vidéos en ligne de l’entreprise  

Phase Considération : un contenu impactant 

Cette seconde phase vise à diffuser des annonces et du contenu pertinents, de manière ciblée en fonction de critères tels que l’âge, la géolocalisation et les intérêts.  

Dans cette optique, créez et publiez régulièrement du contenu de qualité, adapté à chaque plateforme pour maximiser son impact et comportant : 

  • une accroche impactante, 
  • pour un message informatif et rassurant, 
  • sur un format attrayant (vidéo stories, live, post statique) 
  • avec un CTA percutant ou un lien incitant au clic, 
  • et une mise en avant d’avis et de commentaires de réassurance. 
Quel type de contenu appréciez vous le plus quand vous recevez des informations ou des recommandations sur des produits ou services ?
Quel type de contenu appréciez vous le plus quand vous recevez des informations ou des recommandations sur des produits ou services ?

Phase Conversion : un parcours d’achat engageant 

Cette troisième phase est primordiale, puisque c’est la phase qui doit inciter votre prospect à déclencher un achat.  

Vous devez donc placer sur vos posts de réseaux sociaux des CTA (Call-to-Action) clairs, tels que “Acheter maintenant”, “En savoir plus”, “Je le veux” ou “Ajouter au panier”. 

Si possible, activez les fonctionnalités de commerce électronique sur les plateformes de réseaux sociaux que vous employez. Par exemple, Instagram Shopping permet aux utilisateurs de parcourir et d’acheter des produits directement à partir de la plateforme. 

A cette étape, votre landing page doit être bien construite et parfaitement responsive pour faciliter la conversion, puisque la navigation se fait majoritairement sur mobile, avec : 

  • des visuels de qualité et une description détaillée de vos produits, 
  • un affichage du prix et des détails de livraison transparents, 
  • et un accès à une FAQ et la consultation des avis. 

Cas Client : L’institut d’amincissement Bodyline Center a augmenté ses leads grâce à une stratégie de Conversions API sur Meta / Facebook. 

Cas Client
L’institut d’amincissement Bodyline Center a augmenté ses leads grâce à une stratégie de Conversions API sur Meta / Facebook.

Assurez-vous que l’expérience d’achat soit agréable, fluide et transparente pour les clients. Cela inclut la rapidité de chargement des pages, la facilité de navigation et un service client réactif. 

Soyez également actif et réactif aux commentaires, aux questions et aux messages des clients sur vos réseaux sociaux. L’interaction avec les clients renforce la confiance et peut aider à résoudre les préoccupations avant qu’elles n’affectent les conversions. 

Pour aller plus loin  

L’établissement de la confiance est essentiel en Social Shopping, comme dans tout autre acte d’achat en ligne. Dans cette optique, nous vous recommandons de :  

  • fournir des informations complètes sur les produits,  
  • diffuser des avis et témoignages de clients, 
  • garantir la sécurité des transactions et proposer différents modes de paiement, 
  • transmettre une confirmation de commande et un suivi de livraison directement sur leurs comptes de réseaux sociaux, 
  • offrir différentes manières de contacter le support client (chat, téléphone, formulaire, mail). 

Phase fidélisation : la création d’un lien affinitaire 

Un constat : fidéliser vos clients vous revient en moyenne cinq fois moins cher que d’en acquérir de nouveaux. D’où l’importance de mettre en place une stratégie de fidélisation pour maintenir un haut niveau de satisfaction vis-à-vis de votre marque au-delà de l’achat :  

  • Un SAV exemplaire : délai de réponse, qualité, politique de retour et échange. 
  • Une réactivité face aux questions, avis et commentaires laissés. 
  • La réalisation d’enquêtes de satisfaction
  • La création d’un club de fidélité pour valoriser vos clients. 

Dans le cadre du Social Selling, l’intérêt est d’inciter vos clients à témoigner sur leurs achats et à partager leur expérience auprès de la communauté ; contribuant ainsi à la confiance et à la réputation de la marque.  

Une expérience d’achat positive sur les réseaux sociaux contribue à la fidélisation des clients. La société américaine Glossier a par exemple construit sa communauté en ligne en encourageant les clients à partager leurs routines de soin de la peau et leurs expériences avec les produits. Ils obtiennent ainsi également des commentaires et des idées de leurs clients sur Instagram et autres réseaux. 

Selon une enquête de Bain & Company, une augmentation de 5% du taux de fidélisation des clients peut augmenter les bénéfices de 25% à 95%. 

Suivi et optimisation  

Cette dernière étape consiste à analyser les performances réalisées tout au long du parcours d’achat (engagement et conversion). L’objectif est ici d’identifier ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas, pour apporter des ajustements en conséquence. Selon Statista, 54% des spécialistes du marketing considèrent les analyses en temps réel comme le moyen le plus efficace d’optimiser leurs campagnes publicitaires. 

Soyez prêt à expérimenter différentes approches pour observer ce qui génère les meilleurs résultats. Testez différents types de contenu, de CTA et de stratégies publicitaires pour optimiser votre entonnoir de conversion. 

4. Stratégies et meilleures pratiques du Social Shopping 

Selon une enquête We Are Social et Hootsuite en 2022, 29% des consommateurs interrogés avouent avoir déjà réalisé des achats via les réseaux sociaux, et 52 % indiquent avoir choisi de finaliser leur achat en étant redirigés vers le site externe de l’entreprise. 

Choix des plateformes de réseaux sociaux 

Les réseaux sociaux proposent plusieurs fonctionnalités pour faciliter le Social Shopping et permettre aux entreprises de vendre leurs produits ou services directement à partir de leurs profils. L’essentiel est de choisir la plateforme la plus adaptée à votre objectif commercial et à votre cible. 

Parmi les multiples réseaux sociaux actifs, Facebook arrive en tête avec 72% des utilisateurs ayant déjà acheté via ce canal, suivi par Instagram avec 36% des achats et TikTok avec 16%. 

Zoom… 

Le taux d’usage des réseaux sociaux par rapport à la population totale : exemple de la France 

  • Facebook, avec 49% de taux d’usage  
  • Instagram, avec 36% de taux d’usage  
  • Snapchat, avec 35% de taux d’usage  
  • TikTok, avec 32% de taux d’usage  
  • LinkedIn, avec 30% de taux d’usage  
  • Twitter, avec 21% de taux d’usage  
  • Pinterest, avec 18% de taux d’usage  

Le taux d’usage des réseaux sociaux en France

Le taux d’usage des réseaux sociaux en France

Les fonctionnalités disponibles sur les réseaux sociaux 

Dans cette dernière partie, nous vous proposons un tour d’horizon des fonctionnalités les plus courantes selon la plateforme. 

  • FACEBOOK

56 % des utilisateurs recherchent essentiellement des informations et 15 % d’entre eux cherchent des produits à acheter. 

Le format vidéo est le format le plus efficace pour générer des clics via les Facebook Ads (59,3 %), devant les images (29,6 %). La vidéo représente 15 % de l’ensemble des contenus publiés sur Facebook. 

Vente en direct : l’utilisateur n’a qu’à cliquer sur un CTA pendant votre direct pour être redirigé vers vos produits. 

Shops in Groups : permet aux administrateurs de groupes de créer des boutiques en ligne au sein de leurs groupes. Cela permet aux membres du groupe de découvrir, de parcourir et d’acheter des produits directement depuis le groupe.  
Recommandations Produit : les membres peuvent recommander un article directement sur le groupe. Une autre fonctionnalité annoncée permettra d’afficher les meilleurs produits recommandés dans votre fil d’actualité. 

Facebook Marketplace : plateforme intégrée où les utilisateurs peuvent acheter et vendre des produits localement. Les entreprises peuvent créer des annonces de produits avec des descriptions détaillées, des photos et des prix. 

  • INSTAGRAM 

C’est le réseau idéal pour le Social Shopping, car 90 % des utilisateurs suivent au moins une entreprise. Deux tiers des inscrits estiment qu’Instagram est idéal pour interagir avec les marques. Et 50 % d’entre eux se disent davantage intéressés par une marque lorsque celle-ci diffuse des publicités sur Instagram. Instagram représentet une bonne source pour chercher de nouveaux produits (70%) ou pour en découvrir de nouveaux (60%). 

Instagram Shopping : permet aux entreprises de marquer leurs produits dans les publications organiques et les Stories. Les utilisateurs peuvent cliquer sur les tags de produits pour en savoir plus sur un article et être redirigés vers une page de détails du produit, où ils peuvent effectuer un achat. 

Galerie instagrammable shoppable : espace ou boutique en ligne conçu pour être à la fois esthétique et convivial sur Instagram, tout en permettant aux utilisateurs de cliquer sur les produits présentés à travers d’images ou de vidéos pour les acheter directement.   

Boutique éphémère : concept de vente en ligne où un vendeur propose des produits ou des collections pendant une période limitée.  

Survol : les consommateurs peuvent ainsi découvrir et acheter les produits qu’ils aiment en passant le curseur sur vos images et vidéos. 

  • TIKTOK

C’est la plateforme avec le plus fort taux d’engagement, mais elle est principalement utilisée pour le divertissement, avec une cible “jeune”.  

TikTok Shopping : permet aux entreprises de marquer des produits dans leurs vidéos. Les utilisateurs peuvent accéder aux détails du produit et acheter directement via l’application. 

  • LINKEDIN 

Un réseau parfait pour les publicités à destination des professionnels, qui diffuse une image de marque paraissant plus professionnelle (92 %), plus intelligente (74 %), de meilleure qualité (59 %) et plus respectable (59 %). 

Les contenus les plus longs, de 2000 mots en moyenne, sont les plus performants sur cette plateforme. La présence d’une image sur les publications renforce le taux d’engagement de 50%. 

LinkedIn Marketplace : dispose de fonctionnalités de vente aux entreprises pour promouvoir leurs produits et services auprès d’un public professionnel. Les entreprises peuvent créer des annonces de produits et utiliser des call-to-action pour diriger les utilisateurs vers des pages de destination. 

  • TWITTER (X)

La plateforme X est surtout perçue comme un canal d’informations pour 59 % des inscrits. Elle est plus plébiscitée pour générer des interactions avec les sociétés, comme de l’aide ou un support technique par 93% de ses utilisateurs.  

92 % des interactions se font en cliquant sur des liens intégrés aux tweets. 

Twitter Shop Module : permet aux marques de créer des vitrines numériques pour présenter leurs produits. Les utilisateurs peuvent parcourir et acheter des produits directement depuis la plateforme. 

  • PINTEREST

L’accent sur ce réseau est mis sur les visuels, ce qui est idéal pour présenter des collections ou toute autre parution inspirante. À noter que les CSP + sont sur-représentés (44%). 

Pinterest Shopping : propose des fonctionnalités telles que les épingles de produits et les catalogues de produits pour les entreprises. Les épingles de produits incluent des informations détaillées sur les produits, tandis que les catalogues permettent de télécharger des listes de produits pour créer des épingles. 

  • AUTRES RÉSEAUX SOCIAUX ET FONCTIONNALITÉS

YouTube Shoppable Videos : vise à créer des vidéos interactives et shoppables. Les téléspectateurs peuvent cliquer sur des produits présentés dans la vidéo pour obtenir plus d’informations et effectuer des achats. 

Snapchat Shoppable AR : propose des publicités interactives avec réalité augmentée (AR) qui permettent aux utilisateurs d’essayer virtuellement des produits et de les acheter directement à partir de l’application. 

WhatsApp Business : permet d’interagir avec les clients, présenter des produits et répondre aux questions. Ils peuvent également proposer des liens vers des pages de produits pour les achats. 

À noter que nombre d’entreprises utilisent des chatbots sur les médias sociaux pour interagir avec les clients, répondre à leurs questions, et les orienter vers des produits. Les chatbots peuvent également faciliter les achats en fournissant des informations sur les produits et en aidant à finaliser les transactions. 

Sources : Harris Interactive, Pinterest, Twitter, Snapchat, TikTok. Meta for business, DataReportal GlobalWebIndex, Statista, eMarketer, Social Insider, DataBox, Content Marketing Institute, HubSpot, Pew Research Center – Source Talenty – Les chiffres clés des réseaux sociaux 2023. 

Ces fonctionnalités permettent aux entreprises de créer des expériences de Social Shopping interactives, en permettant aux clients d’explorer, de voir, et d’acheter des produits directement depuis les plateformes de médias sociaux. 

Conclusion 

En conclusion, le Social Shopping représente une évolution significative dans le monde du e-commerce et du marketing digital. Il offre aux entreprises une opportunité unique de tirer parti de la puissance des médias sociaux pour accroître leurs ventes, développer leur notoriété de marque et améliorer l’engagement de leurs clients. 

Grâce à sa dimension interactive, le Social Shopping parvient à créer une expérience d’achat transparente et immersive, directement intégrée aux plateformes de médias sociaux que les consommateurs utilisent déjà au quotidien. En permettant aux entreprises de présenter leurs produits de manière visuelle et interactive, de recueillir des avis et des recommandations, et de faciliter les achats en quelques clics, le Social Shopping simplifie le processus d’achat pour les clients. 

Vous souhaitez améliorer votre visibilité, renforcer votre engagement et augmenter votre chiffre d’affaires en développant vos ventes sur ce canal digital additionnel ? Notre agence peut vous accompagner dans ce nouveau challenge.