Le secteur du e-commerce : un marché à fort potentiel en Suisse

L’e-commerce suisse en chiffres

Aujourd’hui, tout est accessible sur Internet : acheter des billets de spectacle, faire du shopping ou les courses, réserver un voyage, rechercher un emploi, etc. Le e-commerce, qui ne cesse de se développer en Suisse, ouvre de nouvelles perspectives et opportunités aux entreprisesEn effet, avec la démocratisation d’internet, les marques sont invitées à étendre leur activité sur le web dans le but de mieux répondre aux nouveaux besoins et attentes des consommateurs.  

Cependant, pour que votre e-business performe, vous devez établir une stratégie digitale claire et efficace, avoir un budget conséquent et des compétences dans le domaine, en plus de connaître les techniques et astuces nécessaires pour le développer.  

Qu’est-ce que le e-business ? 

L’online business, également appelé e-business, fait référence à toute activité commerciale développée ou exploitée sur le web à l’aide des technologies de l’information et de la communication en ligneIl devient un élément essentiel de votre stratégie globale d’entreprise, puisqu’il simplifie et rend efficaces les relations et interactions avec vos clients et partenaires. Il permet également le partage et la circulation de l’information entre toutes les parties 

Compte tenu du contexte actuel et de la crise sanitaire, la solution la plus sûre consiste à remplacer les activités physiques par des alternatives en ligne. Nous le remarquons surtout dans le secteur du Retail où les consommateurs, étant obligés de rester à la maison, ont effectué en ligne une quantité importante d’achats, habituellement réalisés en magasin. De ce fait, le e-business a permis aux retailers de répondre à la demande des clients de la manière la plus efficace, la plus écologique et la plus rentable possible. 

Le e-business se développe désormais dans tous les secteurs d’activités tels que la mode, la banque, les assurances, la grande distribution, etc., et nécessite de faire appel à des spécialistes dans le domaine de l’informatique, du graphisme, de la communication et du marketing. 

L’e-commerce suisse en chiffres 

Avant la pandémie, la Suisse arrivait en deuxième position derrière les Pays-Bas dans le classement des pays leaders du commerce électronique, désormais elle en est le leader. Selon une étudfaite en 2020 par La Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement, quatre raisons sont à l’origine de ce succès : 

  • Le taux de connexion à Internet est particulièrement élevé97% des suisses l’utilisent régulièrement. 
  • 98% des suisses sont clients d’une banque, condition indispensable pour acheter en ligne. 
  • Le nombre de sites marchands en ligne est élevé pour un pays de petite taille. 
  • La qualité de la livraison frôle la perfection.  

Selon l’institut d’études de marché GFK et l’Association suisse de vente à distance, les ventes en ligne avaient atteint en 2019 un chiffre d’affaires de 10,3 milliards de francs, soit 9% des ventes de détail en Suisse, dont 8,3 milliards réalisés par des e-boutiques suisses et 2 milliards par des sites de e-commerce étrangers.  

Avant la crise sanitaire, le e-commerce concernait des secteurs tels que la techle mobilier, les jouets, les chaussures, etc. La crise sanitaire a accéléré cette tendance, forçant les suisses à effectuer des achats en ligne dans d’autres secteurs habituellement effectués en magasin tels que l’alimentation et les cosmétiques. Selon une étude de la ZHAW, l’Ecole de Management et de Droit Zurichoiseles ventes en ligne ont augmenté de 20 % pour une enseigne sur deux de e-commerce depuis le début de la crise sanitaire.  

Les tendances de-commerce en 2021 

  • La vente directe 

La vente directe appelée aussi DtoC (Direct-to-Consumer) est une stratégie de vente en ligne dont l’objectif est de vendre directement au consommateur, sans passer par un intermédiaire. Cette stratégie n’est pas récente, mais elle prend de plus en plus d’ampleur aujourd’hui. Cette approche se base sur un circuit de vente court qui permet aux marques de proposer leurs produits ou services directement au client à travers leur propre boutique en ligne sans passer par un revendeur, distributeur ou place de marché. Ses avantages : gain de temps et d’argent, et réduction de la customer journey 

  • La vente via chatbot 

Les chatbotsde plus en plus utilisés par les sites web, permettent aux marques de répondre aux questionnements des clients de manière instantanée. Ils sont les représentants du service client sur le site. Aujourd’hui, les chatbots sont également devenus des conseillers de vente dans le e-commerce puisqu’ils sont capables d’assister et de conseiller vos clients tout au long du processus d’achatOn parle ici de commerce conversationnel.  

  • Le commerce virtuel 

Le commerce virtuel amplifié sa présence pendant le confinement. Les marques disposant de boutiques physiques ne pouvant plus accueillir leurs clients se sont servies de la réalité virtuelle et de la réalité augmentée pour recréer l’expérience en magasin : une représentation 3D du magasin  les internautes pouvaient s’y promener virtuellement, cliquer sur les produits pour obtenir des informations et effectuer leurs achats en ligne. Parmi les marques qui l’ont mise en place pendant le confinement, on retrouve notamment Dior et Ikea, mais aussi Burberry, qui a recréé ses produits en 3D dans le moteur de recherche Google dans la rubrique Images.  

  • Le recommerce 

Le recommerce, ou commerce inversé, est une autre tendance du e-commerce actuellement en plein essor. Cette approche consiste à commercialiser des produits d’occasion transformés ou non, à la vente ou à la location. De plus en plus d’entreprises se spécialisent dans cette pratique : Recommerce Solutions avec les smartphones usagés, Patagonia, spécialisé dans les vêtements outdoor ou encore Asossite e-commerce de vêtements. 

  • Le m-commerce 

Le m-commerce ou le commerce mobile est un élément crucial de l’e-commerce puisque c’est la vente de produits et de services via le mobile. Pendant le confinement, le commerce mobile a été apprécié par les clients qui effectuent leurs achats à l’aide d’un smartphone ou d’une tablette. Les boutiques en ligne d’aujourd’hui comprennent l’importance du commerce mobile et développent de plus en plus de sites et dapplications faciles et rapides à consulter pour lemobinautes.  

  • Le voice commerce 

Le voice commerce consiste à passer une commande en ligne avec sa voix, grâce à la recherche vocale de Google ou à un assistant vocal comme Siri, Alexa ou Cortana. Avec l’avènement des smart TV, les marques sont de plus en plus nombreuses à travailler le référencement vocal de leur boutique en ligne. En effet, selon le rapport Narvar Consumer, la recherche vocale représente la moitié des requêtes SEO en 2020Selon une étude ComScore, d’ici 2022, le montant des achats passés via la recherche vocale devrait atteindre près de 35 milliards d’euros. 

  • Le social commerce 

Le social commerce signifie la vente de produits et services sur les réseaux sociaux. Il renferme des techniques comme le shopstreamingqui consiste à vendre en streaming. Les réseaux sociaux comme Facebook et Instagram proposent maintenant une fonction boutique, soit des marketplace qui permettent d’acheter directement via l’application.  

  • Le dropshipping 

Son principe est simple : il permet à une boutique de-commerce de présenter des produits qui seront ensuite envoyés directement au client par le fournisseur. La boutique de e-commerce sert alors de vitrine et d’intermédiaire entre le fournisseur et le client, plutôt que de boutique réelle.  

  • La cryptomonnaie  

Les monnaies virtuelles, comme le Bitcoin, sont de plus en plus utilisées par de sites marchands. Elles représentent une opportunité pour les sites de e-commerce : atteindre une cible plus large, notamment les personnes qui ne possèdent pas de compte en banque. Grâce aux monnaies virtuelles, le-commerce pourra garantir une plus grande sécurité dans les transactions, un point qui freine encore de nombreux consommateurs, soucieux de la confidentialité de leurs données bancaires. De ce fait, les transactions avec cryptomonnaies seront plus fiables et rapides, ce qui permettra de séduire les personnes encore réticentes à faire des achats en ligne.

Découvrez également les tendances e-commerce en 2022.

Comment développer votre e-commerce sur le marché suisse ? 

Pour cibler le marché suisse avec votre e-commerce et faire décoller vos ventes en ligne, vous devez prendre en compte 4 stratégies essentielles : 

  • Le content marketing 

Le marketing de contenu est la stratégie idéale si vous souhaitez augmenter votre taux de conversion. En créant des articles de blog, des vidéos, des infographies, des guides pour vos produits, etc., vous partagez des informations pertinentes et à forte valeur ajoutée pour vos clientsCe type de contenu est efficace pour convaincre vos prospects de se rendre sur votre site e-commerce et de passer à l’achat. 

Prenons l’exemple d’un site e-commerce qui vient d’ajouter une nouvelle paire de basket à sa collectionLe contenu de votre article de blog doit répondre aux questionnements et convaincre les internautes, grâce à une présentation de l’article en question pertinente, focalisée sur ses caractéristiques et ses avantages. 

  • L’automatisation des emails marketing 

Les campagnes e-mailing sont essentielles pour votre site e-commerce. C’est une technique éprouvée pour influencer vos consommateurs et les pousser à acheter plusGrâce à la segmentation de vos contacts et à l’implémentation d’emails automatisés, vous êtes en mesure d’envoyer des messages pertinents et au bon moment. 

Vous pouvez intégrer les types d’e-mails suivants à votre stratégie marketing : 

  • E-mail de bienvenue : il est automatiquement envoyé lorsqu’un visiteur s’inscrit sur votre site. 
  • E-mail en cas d’abandon de panier : il rappel à l’internaute qu’il n’a pas confirmé sa commande. C’est aussi l’occasion de lui offrir un coupon de réduction ou lui proposer une offre intéressante. 
  • E-mail de confirmation d’achat : tout client qui finalise un achat reçoit un email qui confirme les articles commandés et le montant dépensé. 
  • E-mail pour un feedback : lorsqu’un client a été livré, il est possible de lui demander son avis sur les produits reçus et son degré de satisfaction. 

L’email marketing peut être utilisé à de nombreuses fins : pour fidéliser vos clients, les informer des nouveautés, leurs proposer des promotionsles accompagner dans leur processus d’achat, etc. 

  • Le retargeting 

L’objectif de la stratégie retargeting est de faire revenir les internautes sur votre site e-commerce à l’aide d’une communication et de publicités ciblées 

  • La communication via les réseaux sociaux 

Les réseaux sociaux constituent le canal le plus rentable et efficace pour promouvoir les produits de votre site e-commerce. Nous vous recommandons de créer une campagne digitale sur ces différentes plateformes pour informer, engager et inciter vos audiences cibles à passer à l’acte. Afin de donner envie aux internautes d’acheter vos produits, il est important de soigner la qualité de vos photos et contenus. 

Misez sur Instagram et Facebook pour atteindre le maximum d’audience. Les carrousels, les storiesles filtres, les boutiques, etc. sont autant de fonctionnalités et de possibilités qui mettent en valeur vos produits de façon créative. 

Les marques qui bousculent les codes de l’e-commerce 

  • Zalando : Passage à un modèle de plateforme 

Zalando, premier détaillant de mode en ligne en Europe, est passé d’une boutique en ligne à une plateforme complète, dans le but d’offrir à ses fournisseurs de nouveaux services tels que le stockage, la distribution et le marketing. L‘entreprise a ainsi augmenté le chiffre d’affaires de sa plateforme ainsi que le volume de ses produits de 30%. De plus en plus ont compris l’importance d’être présentes sur cette plateforme qui compte des millions de clients, et vendent désormais leurs produits. 

  • Les marques de luxe se lancent sur YouTubeInstagram et Twitch 

Les réseaux sociaux sont également de plus en plus utilisés pour influencer les consommateurs dans le e-commerce. Les marques de luxe européennes, qui sont généralement présentes dans le commerce de détail pour offrir à leurs clients une expérience d’achat haut de gamme, ont également dû s’adapter à l’ère du digital. La holding française Kering par exemple, qui compte parmi ses marques Gucci, Alexander McQueen et Bottega Veneta, a exploité avec succès non seulement son site web mais aussi YouTube, Instagram et Twitch, pour fidéliser ses clients existants et attirer de nouveaux leads. De son côté, Burberry a également opté pour un défilé de mode sur Twitch, une plateforme de streaming pour les joueurs de jeux vidéo, qui incite à l’expérimentation et à l’innovation depuis le confinement.  

  • Evian : commandez en ligne et personnalisez votre bouteille 

Quant à la marque Evian, elle a lancé son site e-commerce en proposant la livraison à domicile avec la possibilité de personnaliser ses bouteilles. Evian met en place une offre haut de gamme avec les prix qui y correspondent. En faisant le choix du premium pour le e-commerce, Evian diminue ses besoins logistiques en proposant une gamme de produits moins large et dont les coûts sont amortis.  

Avec la crise sanitaire, une entreprise se doit de plus en plus d’entrer dans l’air du digital pour répondre aux demandes des consommateurs et à leurs nouvelles habitudes de consommation. Si vous souhaitez être accompagné dans le développement de votre stratégie e-commerce, n’hésitez pas à contacter nos spécialistes : https://eminence.ch/contact-agence-marketing-geneve/