Transformation digitale : Le secteur pharmaceutique est en pleine mutation

Digital Transformation

La transformation digitale touche tous les secteurs, y compris l’industrie pharmaceutique qui a mis du temps pour intégrer les technologies en ligne. Ce retard peut s’expliquer par la nature sensible et hautement réglementée de cette industrie. Cependant, depuis deux ans, ce secteur connaît une révolution digitale pour faire face à la crise sanitaire et rendre ses services plus accessibles.   

Découvrons ensemble dans cet article les opportunités d’accroissement d’activité que le digital offre pour les industriels pharmaceutiques. 

États des lieux du secteur pharmaceutique : 

Sans surprise, dans un pays porté par l’innovation, la pharmacie est l’un des secteurs phares de l’économie suisse, avec notamment de grands groupes tels que Novartis et Roche. 

En 2020, l’industrie pharmaceutique représentait, selon une étude Interpharma, 5.4% de la valeur ajoutée brute créée en Suisse. Elle a participé à la création de 47 500 emplois directs, et a permis aussi indirectement la création de 209 000 emplois dans d’autres secteurs, du fait de ses besoins en prestations intermédiaires. 

Interpharma affirme aussi que le secteur pharmaceutique représente 45 % des exportations en Suisse, soit plus que les exportations des secteurs du chocolat, du fromage et de l’horlogerie combinés, ce qui en fait un secteur économique important du pays. 

Parlons à présent de la vente en ligne des médicaments. En effet, tous les pharmaciens inscrits à l’Ordre National des Pharmaciens, ont le droit de vendre des médicaments sur internet depuis Décembre 2012. Cependant, cette pratique en ligne est très règlementée. 

La pharmacie en ligne est une extension de la pharmacie d’officine. Les règles imposées aux pharmaciens sont les mêmes en officine et sur le site de vente en ligne. En d’autres termes, le pharmacien titulaire de sa pharmacie est responsable du contenu du site qu’il publie et des conditions de la vente en ligne de médicaments. Il est à noter que le pharmacien doit déléguer la gestion du site internet de sa pharmacie à son pharmacien adjoint.  

Avec plus de 260 000 applications sur la santé à travers le monde et 70% des groupes de patients utilisant au moins une application pour gérer leur santé (selon une étude Deloitte Centre for Health Solutions), le marché du e-commerce en pharmacie est en pleine mutation. Les contraintes sanitaires liées à la Covid-19 auront notamment incité les pharmaciens à devenir des acteurs du e-commerce de proximité en vendant des médicaments de première nécessité, tout en garantissant la sécurité de dispensation, à travers les outils digitaux tels que les sites web marchants, les applications mobiles, etc.  

Prenons l’exemple de Pharmao ; une application lancée en 2016. Elle regroupe aujourd’hui plus de 365 pharmacies à travers la France. Le principe est simple : il suffit de choisir sa pharmacie et de scanner son ordonnance ou de sélectionner ses produits de parapharmacie pour se faire livrer à domicile. Pour le grand public, la gratuité du service et sa simplicité sont de réels avantages. De plus, elle offre des services variés, de la création d’un service click and collect personnalisable aux rendez-vous et entretiens pharmaceutiques en ligne. Car même si la livraison à domicile est assurée et la vente se fait en ligne, la proximité avec les patients de l’officine reste une priorité. Un espace de discussion permet également aux clients de rester en contact avec la pharmacie qu’ils ont choisie. 

Les enjeux de la transformation digitale pharmaceutique : 

  • Les patients sont la cible principale du digital : 

La quasi-totalité des laboratoires utilise déjà le digital à destination des patients. L’enjeu réside dans l’identification des besoins réels du patient ainsi que dans le choix du canal le plus approprié en fonction de son profil. En effet, une approche centrée sur le patient est essentielle. Les connaissances acquises en les écoutant peuvent être mises à profit à chaque étape du processus, de la découverte et la fabrication du médicament en passant par la gestion thérapeutique après la commercialisation. En s’engageant directement auprès des patients et en les impliquant dans l’ensemble de la chaîne de valeur de l’industrie pharmaceutique, les entreprises pharmaceutiques peuvent réinventer leur modèle commercial et opérationnel pour revitaliser l’industrie et rester utiles, rentables et durables. 

  • La digitalisation de la relation avec les professionnels de la santé : 

Les professionnels de la santé n’échappent pas aux tendances actuelles en termes d’utilisation des outils digitaux.  

Aujourd’hui, les industriels utilisent différents canaux pour communiquer avec les prescripteurs, qu’il s’agisse d’e-mails, de sites web, de réseaux sociaux, de web-conférences ou d’applications. 

Le laboratoire Merck est aujourd’hui leader dans son utilisation du digital pour les professionnels de la santé. En effet, en plus de posséder le portail web d’information et de formation médicale le plus connu en France nommé Univadis, Merck propose également un site internet, MSD Connect, dédié à faciliter les interactions entre les médecins et le laboratoire. Et pour aller encore plus loin, Merck a développé Comuniti, un réseau social entièrement dédié aux professionnels de la santé. 

  • L’enjeu humain doit rester présent : 

Le pharmacien doit conserver son rôle essentiel de conseil tout en gardant un contact humain avec les clients. Le numérique doit donc être utilisé de façon à permettre de faire face à la concurrence croissante, tout en maintenant un lien de proximité avec ses clients en parallèle. L’évolution de la e-santé ne doit pas éloigner les patients et les clients de l’officine ou affecter la relation de confiance établie avec un spécialiste. Au contraire, l’enjeu est de connecter ces deux mondes de la meilleure façon possible pour satisfaire les besoins des patients en leur simplifiant certaines tâches et en leur faisant gagner du temps. 

La communication digitale dans l’industrie pharmaceutique 

Bouleversés par la crise sanitaire, les entreprises pharmaceutiques et les acteurs de la santé se sont tournés vers la communication digitale pour répondre aux nouvelles attentes des patients. On notera l’émergence de certaines tendances : 

  • Un contenu court, pertinent et rapide à assimiler 

Avec l’avènement d’internet qui a engendré une infobésité d’informations dans le secteur de la santé, le « Snack content » s’est démocratisé. Il a pour but de faciliter l’assimilation des informations par les gens, surtout dans ce contexte de crise sanitaire. Le snack content est un micro contenu dont le but est de susciter de l’intérêt en quelques secondes via une vidéo, un visuel ou un GIF. Il est utilisé quand on veut diffuser une information courte, pertinente et attrayante.  

En 2021, la stratégie de contenu reste la priorité du marketing digital dans tous les secteurs, notamment celui de la santé, afin de mettre en avant une expertise autour de différentes thématiques, se différencier de la concurrence, générer du trafic mais aussi créer de l’engagement et de l’interaction.  

Pour ce faire, nous vous conseillons de miser sur des contenus éducatifs en mesure de répondre aux questionnements des utilisateurs : Livres blancs, eBook, podcast avec des docteurs et spécialistes parlant d’un problème spécifique, études de cas, articles de blogs avec des astuces santé, tableaux comparatifs, etc. Le secret est de produire du contenu rapide à consulter, facile à comprendre et utile pour l’utilisateur. 

Si vous opérez dans le secteur pharmaceutique et vous avez besoin d’aide pour mettre en place votre stratégie de contenu digital, n’hésitez pas à nous contacter en cliquant sur ce lien : https://eminence.ch/contact-agence-marketing-geneve/  

  • Le déploiement du marketing automation 

Le marketing automation permet d’automatiser certaines tâches marketing en fonction de scénarios prédéfinis ou en fonction de certaines activités de l’internaute sur le site. Souvent intégré aux solutions d’email marketing ou de CRM, il permet de répondre aux exigences croissantes de personnalisation et apporte de nombreux avantages : un gain de temps, une augmentation de la satisfaction client avec une réponse rapide et un élargissement de la base de données clients.  

Une entreprise du secteur de la santé peut utiliser un scénario basé sur le parcours d’achat du patient. Ce parcours est composé de 4 phases principales : 

  • La phase de découverte 
  • La phase d’évaluation 
  • La phase de décision 
  • La phase de fidélisation 

Une fois installé, le logiciel d’automation marketing sera en mesure de segmenter vos contacts selon ces phases, pour ensuite adapter les contenus communiqués selon l’étape où se situe le contact. Grâce à cette technique, une entreprise du secteur pharmaceutique est capable d’envoyer du contenu et des offres ciblées et personnalisées au bon contact et au bon moment. 

Chez Eminence, nous mettons à votre disposition les dernières technologies d’automation, notamment grâce à notre partenaire SALESmanago, l’un des principaux fournisseurs d’automation marketing en Europe. Pour en savoir plus sur l’automation chez Eminence cliquez ici : (mettre le lien de l’article qui parle de l’automation et SALESmanago) 

  • Le podcast santé : un format en vogue 

Depuis 2019, on observe un retour en force des podcasts audio sur plateformes de streaming audio (Spotify, Deezer, Apple, etc.). 

Le monde de la santé n’échappe pas à cette tendance et a vu quelques initiatives se déployer en 2020 autour de l’actualité médicale et l’accompagnement des patients. Progressivement, la plupart des acteurs de la santé se tournent vers ce mode de communication afin de traiter différents sujets du domaine notamment le quotidien des patients, la pratique des professionnels de la santé, des conseils santé et les innovations digitales dans le secteur de la santé. 

Ce format de contenu permet aussi d’apporter un éclairage sur un sujet santé, de diffuser des témoignages de patients sur la gestion de la maladie, de donner la parole à des professionnels de la santé, d’apporter des conseils santé, de découvrir des personnalités ou des start-ups dans le secteur. 

Les personnes intéressées par vos podcasts peuvent s’abonner à vos réseaux, ce qui vous permettra d’agrandir votre communauté. Un podcast santé intéressant permet de toucher et de rassembler un public hautement qualifié. Toutefois, n’oubliez pas de bien promouvoir votre contenu sur les différents réseaux sociaux pour augmenter votre visibilité. 

  • La gamification : 

Depuis quelques années, la gamification dans le domaine de la santé est devenue une tendance à surveiller. 

Que ce soit pour communiquer sur la prévention, l’accompagnement des patients ou la formation des professionnels de la santé, la gamification se matérialise sous différents aspects. On note principalement les Serious Games, dont le but est de combiner un sujet sérieux : apprentissage, communication, information, etc., avec un moyen ludique, inspiré des jeux vidéo et du monde du gaming. 

Pulse a été l’un des premiers Serious Games dans le domaine médical. Conçus aux Etats-Unis, il permet de former les infirmiers et médecins en les mettant en situation de soigner un patient. D’autres Serious Games ont émergé depuis en France comme SimUrgences, destiné aux urgentistes et cardiologues pour la prise en charge d’urgence cardiaque. 

 

La digitalisation de l’industrie pharmaceutique n’en est qu’à ses débuts. Avec les évolutions comportementales que nous vivons depuis quelques années et la crise sanitaire qui a accentué le recours aux solutions digitales, le potentiel pour les différents acteurs de ce domaine est énorme. Si vous êtes intéressés par la digitalisation de votre entreprise pharmaceutique, vous pouvez contacter nos experts en cliquant sur ce lien : https://eminence.ch/contact-agence-marketing-geneve/